Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Le haïku (ou hagïa) narratif

Le haïku (ou hagïa) narratif

DEFINITION

Le haïga narratif par Collectif se présente comme une extension du haïga traditionnel japonais. Il s’en démarque par le fait que les artistes et les poètes racontent une histoire brève en juxtaposant jusqu’à 36 oeuvres et autant de strophes dans le cas d’un kazen (le renga le plus utilisé au Japon, comprenant 36 strophes chainées de structure 5-7-5  7-7  5-7-5  7-7, etc…).

La juxtaposition d’œuvres et de renku inverse la construction traditionnelle et offre un nouvel espace graphique et poétique. L’esprit renga de Bashô y est présent par le jeu de réponses entre les artistes et les poètes.

Problématique : le propre d’un artiste et d’un poète est de développer son propre style. Il peut ainsi s’avérer difficile pour Plume Acide, de réunir au sein d’un même Collectif, des artistes dont les oeuvres seraient très disparates, dans le style, le fond et la forme.

1. Une première sélection rigoureuse de Plume Acide, détermine les associations possibles d’artistes et de poètes, en fonction de la ligne éditoriale choisie pour le recueil à produire (la ligne de COVID-19 est différente de la ligne de TRAFICS…).

2. Intervient alors le jeu de règles. Une fois les artistes et poètes choisis pour la réalisation d’un recueil, ces derniers doivent se conformer au jeu de règles qui détermine les pratiques à adopter pour donner au recueil une cohérence d’ensemble et la signature du Collectif.

Dans les pages “Positionnement” et “Règles d’écriture“, le jeu de règles complet est décrit et argumenté. Si nous avons omis certains points de règles, vous pouvez nous contacter pour nous faire remonter vos remarques.

Plume Acide

 

Le Jeu de règles .

Il se décline en deux parties :

  1. pour les poètes : les règles d’écriture des haïku, renku, senryû et kyoku.
  2. Pour les artistes : les règles de composition des oeuvres graphiques.